La maison connectée, une future révolution ?

La maison connectée n’est plus de la science-fiction.
« Nous sommes à l’aube d’une révolution sociétale. Grâce aux technologies, le consommateur va mieux contrôler tous les aspects de sa vie quotidienne pour mieux choisir comment utiliser le temps de sa vie. » Il ne s’agit pas d’une énième promesse marketing, mais d’une prédiction de l’économiste américain Jeremy Rifkin.

Il affirme que tous les objets du quotidien vont devenir intelligents grâce à des fonctionnalités connectées, à commencer dans la maison. Il suffira de se rapprocher de chez soi pour que les radiateurs commencent à chauffer l’intérieur, il suffira de descendre son allée en voiture pour que la porte du garage s’ouvre, il suffira de dire « je suis là » en entrant pour que les lumières du salon s’allument.

Ce foyer n’arrivera pas dans un futur lointain, mais il est d’ores et déjà disponible.

Il devient possible de contrôler toute sa maison connectée depuis son smartphone, des volets jusqu’à la fermeture de la porte d’entrée. Et l’habitat s’adapte : un capteur glissé sous le matelas va détecter quand on s’endort pour automatiquement baisser le climatiseur ou éteindre la télévision. Même chose pour les thermostats qui « apprennent » à quelle heure toute la famille quitte le domicile pour baisser le chauffage quand personne n’est présent.

Le foyer intelligent commence aussi à veiller sur les plus âgés. La maison connectée va se transformer en plate-forme de services. Connaître les habitudes des consommateurs permettra de rapidement détecter un incident : si les toilettes n’ont pas été utilisées depuis 12 heures ou que les volets ne sont pas levés, alors il faudra s’assurer que tout va bien, sinon des secours seront dépêchés.

Le marché s’est longtemps cherché. L’informatique pour la maison était coûteuse, filaire et complexe. Les usages vont se démocratiser avec des solutions simples et intuitives. Le smartphone est passé par là, simplifiant le contrôle des technologies du bout des doigts. Le tout accompagné d’un large déploiement de l’internet haut débit, permettant de contrôler l’intérieur de son salon partout, en 4G.

Le véritable top départ de la maison connectée a finalement été donné par Apple, qui a intégré dans la dernière mise à jour du système de l’iPhone et de l’iPad une nouvelle application baptisée HomeKit. Celle-ci centralise le contrôle de tous les objets dans la maison ou du moins de ceux des marques partenaires du groupe américain. D’un glissement de doigt, il devient possible d’ouvrir ses volets ou de faire varier l’éclairage.

Puis Google a suivi la tendance, en rachetant la start-up Nest spécialisée dans les thermostats et détecteurs de fumée connectés à Internet. En juin dernier, Google a annoncé l’ouverture de Nest à des développeurs tiers, qui pourront ainsi créer des applications innovantes en récupèrent les données des appareils Nest installes déjà dans les foyers. Google va aussi s’appuyer sur un système d’exploitation unique et transformer Nest en un hub auquel les utilisateurs pourront connecter l’ensemble des objets de leur maison.

La révolution connectée est en marche !